Comment accrocher un tableau lourd ?

Pour accrocher le cadre d’un tableau sur le mur, les fixations classiques qu’on a tendance à utiliser sont le clou et le marteau. Pourtant, cette méthode d’accrochage n’est pas valable lorsque les tableaux sont lourds et encombrants. Il faudrait en effet trouver un support efficace pour renforcer la fixation et surtout éviter d’arracher le mur ou d’endommager les cadres. Mais alors, comment choisir la technique de suspension en fonction du support ? Comment disposer une grande toile sur les murs de votre maison ?

Poster vintage

Comment accrocher son tableau sur un montant ?

Si vous envisagez de fixer les crochets sur du placo-plâtre, il est conseillé de le poser sur un montant ou un support (poteau) en bois. En effet, s’il est très lourd, vous aurez du mal à suspendre votre picture à la cimaise. Dans ce cas, accrochez les attaches sur le bois et le tableau le long de cette pièce. Si vous avez des cadres courts, munissez-vous d’un support de montage, à fixer sur l’un des montants. Puis, mettez les clous dans les montants et accrochez le tableau. Si les murs sont en plâtre, optez pour des vis pour ne pas endommager la surface.

Petit conseil : Pour localiser le montant, employez un outil spécifique ou appuyez le long du mur. Vous entendrez un son creux jusqu’au montant. Pour éviter les erreurs, pensez à regarder des tutoriels ou à demander l’avis d’un professionnel.

En cas d’absence d’un montant : que faire ?

Si vous ne disposez pas d’un montant pour fixer les crochets dans ce cas, il vaut mieux utiliser des boulons d’ancrage. Ce type de produit est disponible dans tous les magasins de bricolage. Aussi, l’achat en ligne vous permet de bénéficier d’une livraison gratuite ainsi, vous recevez le dispositif de fixation directement chez vous.

Si vous avez uniquement un mur en brique, en mortier ou en carreaux de céramique, vous pouvez faire un trou dans le mur en vous munissant d’une mèche spéciale. Ensuite, utilisez les chevilles adaptées en tenant en compte des règles citées ci-dessus. Mais aussi, en choisissant des crochets adaptés. Par exemple, les chevilles Molly et en plastique sont idéales pour un mur en placoplâtre. À la fin, fixez les cadres de vos photos. En tout cas, si le tableau est lourd, il faudrait prévoir une seconde personne pour vous aider à l’accrocher à la cimaise, mais aussi afin d’éviter les accidents.

Si le support est vraiment fragile (cloison fine ou autre), mais que vous souhaitez poser de grands cadres, pensez à une pose de tableau via un adhésif. Avec cette solution, vous n’aurez pas besoin d’acheter un tableau puisqu’il est même possible d’imprimer une photo JPG que vous adorez pour l’accrocher par la suite. Le montage sera également plus simple, mais pensez à contacter une autre personne pour poser le tableau imprimé à la cimaise. En tout cas, le choix de la fixation dépend du cadre à accrocher et du poids de votre tableau.

Quels sont les paramètres à vérifier ?

De prime abord, il faudrait avoir une idée précise du poids du tableau, car cela aura un impact sur le choix de la méthode et des attaches à utiliser. En effet, lorsque vous vous rendez en magasin ou regardez une publicité, vous trouverez sur l’emballage le poids maximal supporté par les fixations. De ce fait, soyez très attentif à ce détail avant d’acheter.

Ensuite, définissez le futur emplacement de votre photo, mais surtout vérifiez soigneusement l’état du mur. Est-il capable de supporter le poids du tableau ? Faut-il prévoir d’autres travaux de bricolage pour renforcer le support ? Le mur pourra-t-il recevoir les clous, les crochets ou toutes autres fixations ?

Quoi qu’il en soit, un cadre photo lourd et imposant peut être installé sur un mur en placo, en brique ainsi que sur des carreaux en céramique et sur du mortier. Dans ce cas, il faut que le système d’accrochage soit choisi en fonction de la solidité du support. Souvent, les tableaux imposants sont fixés par des crochets sur des clous. Si vous ne pouvez pas percer un trou sur le mur de votre maison, il vaut mieux opter pour une fixation avec adhésif. Cette méthode permet une suspension du cadre photo, sans toucher le mur et sans percer de trou pour les languettes.

Comment accrocher un tableau lourd ?

Où mettre son tableau ?

Pour éviter de faire plus de trous qu’il n’en faut sur le mur et de devoir recommencer l’opération en cas d’erreur, choisissez un endroit précis où mettre vos tableaux. La règle est très simple : pour avoir un meilleur rendu, il faut privilégier un emplacement qui jouit d’une bonne clarté, qu’elle soit naturelle ou artificielle. Privilégiez donc un coin près de la fenêtre ou une pièce vitrée de la maison pour accrocher vos photos. Si nécessaire, installez un lampadaire à proximité, en fonction de l’éclairage souhaité. Afin d’optimiser la netteté d’une pièce pour mettre en valeur vos cadres, vous pouvez également installer un miroir à côté. 

De même, le cadre du tableau doit être accroché à la cimaise, c’est-à-dire à hauteur des yeux. Il s’agit d’ailleurs d’un produit de décoration à part entière qui doit s’harmoniser avec les autres accessoires dans la pièce. Pour ne pas vous tromper, utilisez un mètre ruban pour mesurer les photos à suspendre. Après quoi, marquez les points d’ancrage avec un crayon pour réussir l’accrochage dès la première tentative. Bien entendu, il faudra également mesurer l’espacement entre les languettes avant de percer les murs pour les clous. Si vous préférez utiliser une cheville, cette étape de mensuration s’avère impérative, car vous devrez créer des trous plus grands. Une cheville est en réalité cette petite tige creuse filetée à enfoncer dans un trou avant d’y accrocher une vis.

Si le cadre de vos tableaux est maintenu par une ficelle au dos, pensez d’abord à tirer sur celle-ci afin de connaître la hauteur du câble, une fois tendu. Ensuite, mesurez la distance entre le point le plus haut et le bord supérieur du cadre pour connaître avec précision où installer l’attache. Si le tableau est pourvu d’un anneau en D ou d’un autre système d’accrochage, mesurez la distance entre le haut des languettes et le haut du tableau. Puis reportez la mesure sur le mur pour déterminer l’endroit à percer pour obtenir la hauteur souhaitée.

Attention ! Dans le cas d’un tableau très lourd, il vaut mieux l’accrocher à partir de deux points pour répartir le poids et assurer un bon maintien.

Quelles chevilles d’ancrage choisir ?

Les chevilles d’ancrage permettent d’offrir une meilleure fixation au tableau sur le mur. Elles se déclinent en différentes versions dans les magasins de bricolage et les sites d’annonces comme Amazon, ce qui ne facilite pas toujours le choix du produit. En ce cas, fiez-vous à la publicité et les avis laissés par d’autres consommateurs pour trouver un revendeur de crochets pour cadres photo qui propose une fixation de qualité. En achetant sur Eternal vintage, vous pourrez également profiter d’une livraison gratuite et recevoir directement le produit acheté à domicile. Si l’achat dans un magasin de bricolage est la première solution pour trouver des fixations et crochets, cette option ne vous propose pas forcément une livraison gratuite. Pour vous renseigner, consultez la publicité et les commentaires publiés sur Internet.

Par ailleurs, le choix de la cheville pour cadres et crochets va surtout dépendre de la nature du mur et du poids total du tableau. Les chevilles Molly et en plastique sont plus adaptées aux murs en placo. La tige est assez fine c’est pourquoi cette fixation convient aux cadres moins imposants. Ainsi, pour des charges plus importantes, misez sur les chevilles spécialisées pour le placo-plâtre.

Les chevilles classiques assurent une meilleure fixation et sont souvent simples de montage. L’usage est surtout conseillé si vos murs sont en plâtre. Enfin, la cheville en papillon peut supporter des poids élevés et convient surtout aux murs en mortier, en brique et en carreaux.

Les critères à prendre en compte pour agencer un tableau dans une pièce

La sélection du tableau lourd à mettre dans votre demeure semble être une tâche facile, mais sachez que le résultat dépend de plusieurs points à ne pas omettre :

Le mariage entre la pièce et le tableau

Si vous souhaitez agencer votre tableau lourd dans votre salon ou n’importe quelle pièce de votre maison, il est nécessaire de déterminer si la couleur de la pièce et l’œuvre à accrocher se conjuguent bien ensemble. Pensez donc à bien balancer les couleurs pour ne pas trop encombrer la pièce : les couleurs sombres avec des œuvres modernes, les couleurs claires avec des tableaux qui représentent la nature et ainsi de suite. Il vous faut dans ce cas avoir en vous une petite notion en décoration pour obtenir un résultat satisfaisant. Si besoin, vous pouvez toujours faire appel à un spécialiste en décoration d’intérieur pour vous aider et vous conseiller sur la disposition des meubles et de votre tableau.

Ne pas oublier la dimension du tableau

Bien évidemment, la taille de votre magnifique toile n’est pas à négliger. Elle doit s’accorder avec la pièce pour engendrer un beau visuel au sein de votre maison. Si la pièce où vous souhaitez la disposer est assez grande, pensez à ajouter une petite touche en adoptant les petits meubles, les mini pots de fleurs, les étagères et bien d’autres. Si au contraire, votre toile est très petite par rapport à la pièce où vous envisagez de l’agencer, pensez à combler de vide en ajoutant quelques œuvres du même style ou en disposant des meubles de tailles moyennes.

Autres options à vérifier

Pour un résultat satisfaisant, il est vrai que les conseils fournis peuvent suffire, mais pour un affinement d’espace avec une belle ambiance, d’autres points sont à respecter :

  • Veillez à ne pas faire entrer trop de lumière dans la pièce où le tableau est exposé.
  • Disposez le tableau dans une pièce à faible taux d’humidité, car cela peut abîmer votre merveille.
  • Il est interdit d’agencer le tableau dans un endroit où la chaleur, les graisses et autres éléments qui peuvent nuire à la beauté de votre tableau règnent. Cela peut s’agir de la cuisine, la douche, auprès de la cheminée et bien d’autres.
  • Écartez les mauvaises habitudes de fumer à l’intérieur de la pièce où votre tableau est exposé. Tout comme les tissus des rideaux, la matière de fabrication d’une toile aspire les fumées et la nicotine. Cela peut engendrer de gros dégâts, ce qui vous mènerait à une grosse perte, surtout si votre toile est authentique.

Comment accrocher un tableau lourd ?

Bon à savoir :

Afin de vous éviter les rudes moments de nettoyage de votre tableau, pensez à bien protéger ce dernier. Pour ce faire, vous pouvez l’envelopper de tissu fin lavable. Ainsi, vous n’aurez plus qu’à nettoyer le tissu quand celui-ci vous semble couvert de saleté.

Dans le cas où votre tableau présente des taches, voici quelques astuces pour le nettoyer tout en préservant sa beauté :

  • Si votre tableau est peint en acrylique, dépoussiérez le à l’aide d’un pinceau puis faites passer un chiffon en microfibre sec.
  • Si votre tableau est peint à l’huile, frottez le légèrement avec un coton-tige trempé dans de l’eau distillée.
  • Une autre option pour les tableaux peints à l’huile, faites usage d’un chiffon imbibé du mélange suivant : un peu d’huile de lin et de l’essence de térébenthine.

Toutefois, le nettoyage ne doit pas se faire très souvent, car la texture du tableau peut être affectée. Il est recommandé de toujours protéger votre toile après chaque entretien afin de la préserver et de maintenir sa beauté.